Léopard d’Indochine (Panthera pardus delacouri)

Au cœur de la Jungle: À la recherche des Panthères noires de Malaisie
Publié par Cheryl Lyn Dybas dans Cat Watch le 23 janvier 2017
Les panthères noires sont plus fréquentes au sud de l’Isthme de Kra en Malaisie que partout ailleurs dans le monde. (Photo : Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Tout le monde connaissait Bagheera, et personne n’osait croiser son chemin; car il était aussi rusé que Tabaqui, aussi audacieux que le buffle sauvage, et aussi téméraire que l’éléphant blessé. Mais il avait une voix aussi douce que le miel sauvage dégoulinant d’un arbre, et une peau plus douce que l’aube.
— Rudyard Kipling, Le Livre de la Jungle
Bagheera est une panthère noire qui sert d’ami, de protecteur et de mentor à Mowgli, l’enfant sauvage protagoniste du Livre de la Jungle. Ce chat noir des forêts tropicales sombres existe-t-il en dehors du conte de Kipling?
Reuben Clements, co-fondateur de l’association malaisienne Rimba (jungle en malais), a trouvé la cachette du chat.
Clements, qui est également associé à la conservation sur le terrain pour l’organisation internationale de chats sauvages Panthera et le zoo de Woodland Park à Seattle, et son équipe ont suivi les panthères noires sur la péninsule malaise au sud de l’Isthme de Kra. Là, presque toutes les panthères, ou léopards, sont noires. Nulle part ailleurs dans le monde il n’y a autant de panthères noires.
Trouver des animaux noirs comme la nuit dans une jungle dense n’est cependant pas facile. La couleur des panthères obscurcit le motif tacheté commun à tous les léopards, ce qui rend presque impossible l’identification des panthères individuelles.
Même à l’aide de pièges photographiques – des caméras câblées sur les arbres et laissées pour enregistrer les animaux qui passent, écrit Roland Kays dans Candid Creatures: How Camera Traps Reveal the Mysteries of Nature – il est difficile de discerner une panthère noire d’une autre, sans parler d’estimer la taille de la population des animaux.
À l’aide de pièges photographiques – des caméras câblées sur les arbres qui enregistrent les animaux qui passent – les scientifiques découvrent des panthères noires dans les jungles de Malaisie. (Photographie: Rimba)

* Cette image est copyright de son auteur original

Pour étudier les panthères, les scientifiques de Rimba se sont lancés dans un projet appelé Nuage noir. Cela s’avérerait aussi difficile que la jungle elle-même.
Pendant la journée, les panthères noires sont indiscernables sur les images de pièges photographiques. Mais avec une astuce ingénieuse, les biologistes de Rimba ont truqué les caméras pour détecter les taches individuelles des panthères. Cela a permis aux scientifiques de proposer une estimation de la population de panthères noires pour une partie de la péninsule malaise.

L’effort n’est pas trop tôt. L’habitat de la forêt tropicale des panthères est en train de disparaître rapidement, perdu par les opérations forestières qui ont fait tomber des arbres de la forêt tropicale qui entravaient les plantations de palmiers à huile et d’hévéas.
Pour en savoir plus sur les panthères noires au sud de Kra, j’ai rencontré Clements alors qu’il sortait de la forêt tropicale. Il a gentiment répondu à quelques questions.
De temps en temps, des panthères noires émergent des jungles de Malaisie. (Photo : Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Pourquoi les black panthers sont-ils noirs?
Leur couleur provient d’une mutation génétique qui provoque une surproduction dans le pigment sombre mélanine, ce qui se traduit par des manteaux de fourrure noirs.
Quelle est la différence entre une panthère noire et un léopard noir ?
Le terme panthère noire désigne tout individu mélanistique du genre Panthera. En Asie, le terme panthère noire fait référence à un léopard noir. Dans les Amériques, une panthère noire est généralement un jaguar noir.
Des chercheurs font la lumière sur le statut des panthères noires dans les jungles profondes de Malaisie. (Photographie: Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Pourquoi la péninsule malaise est-elle importante pour les Black panthers? Le fait d’être noir donne-t-il un avantage aux panthères dans un habitat de jungle sombre?
La péninsule malaise abrite la plus grande population de panthères noires au monde. Certains pensent que les panthères noires sont mieux cachées que les léopards de couleur plus claire dans les auvents denses des forêts tropicales de la région. Par conséquent, les panthères noires sont plus efficaces pour traquer leurs proies.
La couleur sombre des panthères noires leur procure un camouflage dans la jungle. (Photographie: Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Pourquoi les panthères noires sont-elles communes sur la péninsule, mais nulle part ailleurs?
Personne ne le sait vraiment. Outre la théorie du camouflage, une autre théorie est qu’un crash de population de léopards dans la région a peut-être laissé quelques individus survivants qui, par hasard, étaient noirs. Ce crash de population aurait créé ce qu’on appelle un effet fondateur, par lequel les gènes de ces quelques individus, ou fondateurs, auraient été transmis à leur progéniture. Mais je pense que le camouflage est la raison la plus probable.
Quelle est l’importance de la zone de transition écologique qui existe à l’extrémité nord de la péninsule malaise, l’Isthme de Kra ?

L’Isthme de Kra, qui n’est long que de 44 kilomètres à son point le plus étroit, est l’endroit où se produit une transition entre la faune indochinoise et sundaïque, liée à un passage de la forêt humide à feuilles caduques au nord à la forêt tropicale humide à feuilles persistantes vers la péninsule malaise au sud. Au nord de l’isthme, il y a plus de léopards tachetés et au sud, plus de léopards noirs ou panthères.
Pourquoi avez-vous choisi, vous et vos collègues, des pièges photographiques pour estimer l’abondance des panthères dans la péninsule?
Vous avez besoin de beaucoup de chance pour voir une panthère dans la forêt tropicale! C’est pourquoi les scientifiques doivent placer des centaines de pièges photographiques qui fonctionnent 24 heures par jour, 7 jours par semaine, dans l’habitat des panthères. Lorsqu’un animal passe devant un piège à caméra, sa chaleur corporelle et ses mouvements déclenchent le piège à caméra pour prendre des photos.
Grâce à une méthode ingénieuse, les biologistes utilisent des caméras à distance pour suivre les panthères noires. (Photographie: Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Combien de léopards noirs vivent dans votre zone d’étude?
Grâce aux données des pièges photographiques, nous avons pu obtenir une estimation de la taille de la population, qui, selon nous, est de trois panthères noires par 100 kilomètres carrés.
Une technologie spéciale de piège à caméra était-elle nécessaire pour enregistrer des panthères noires sur des photos de piège à caméra?
Oui, nous avions besoin de la « technologie » du sticky-tack ! Les pièges photographiques prennent des photos en couleur de panthères lorsque leurs capteurs détectent certains niveaux de lumière.
En cas de faible luminosité, les capteurs indiquent aux pièges de la caméra de libérer des rafales de lumière infrarouge, qui éclairent les taches des Black panthers. Nous devions placer un collant sur les capteurs de lumière pour faire croire aux caméras qu’il faisait sombre même en plein jour, afin que les capteurs infrarouges se déclenchent toute la journée. Ensuite, nous avons pu détecter les modèles de taches de panthères individuelles dans une jungle dense, nous permettant de voir combien de panthères il y a.
Les plantations de monoculture rongent le royaume de la panthère noire. (Photographie: Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Quelles menaces les Black panthers de la péninsule malaise font-elles face?
La perte d’habitat et le braconnage sont les plus grandes menaces pour les panthères noires. Ils sont également les principales menaces pour les autres grands félins de la région – tigres et léopards opacifiés. Pour eux et toutes les espèces de la jungle, nous sommes très préoccupés par la perte des forêts tropicales au profit des plantations de palmiers à huile et d’hévéas.
Une autoroute traverse le corridor faunique de Kenyir, où vivent de nombreuses panthères noires. (Photographie: Rimba)

* Cette image est la propriété de son auteur original

Quelle est la suite de vos recherches sur les black panthers?
Nous nous concentrons sur le suivi des tendances démographiques des panthères noires et aidons le gouvernement malaisien à améliorer les programmes de protection de la forêt tropicale et les efforts de lutte contre le braconnage. Les pelages des chats sont malheureusement populaires auprès des braconniers. Une autoroute traverse également une zone connue sous le nom de corridor faunique Kenyir, où vivent de nombreuses panthères noires. Nous travaillons à mettre de côté ce corridor faunique en tant qu’aire protégée.
Pourquoi votre organisation s’appelle-t-elle Rimba ?
Nous sommes Rimba parce que nos recherches contribuent à la protection de la forêt tropicale. Et parce que nous avons tous besoin d’une jungle là-bas.
Pour en savoir plus sur Rimba, veuillez consulter : https://rimbaresearch.org/.
Les jungles de la réserve forestière de Tembat autour du lac Kenyir sont un bastion des panthères noires en Malaisie. (Photographie : Anuar McAfee)