Centres de Recherche sur le Contrôle des Blessures financés (ICRCs)

 » La science au service de la sécurité  » est le thème du Columbia Center for Injury Science and Prevention (CCISP). Nous avons diverses facultés spécialisées en épidémiologie, en politique de santé, en médecine d’urgence, en psychiatrie, en chirurgie, en pédiatrie, en droit, en économie, en éducation, en ingénierie et en biostatistique. Nous collaborons avec les communautés, les gouvernements et les organisations non gouvernementales pour atteindre les objectifs suivants du PCSCI:

  1. Mener et diffuser des recherches novatrices et de pointe;
  2. Rationaliser le délai entre la découverte et l’extension de la population;
  3. Accroître l’accessibilité aux nouvelles découvertes et aux pratiques exemplaires existantes susceptibles d’avoir un impact réel; et
  4. Former des chercheurs et des praticiens en prévention des blessures.

Des recherches actives sont en cours dans les domaines suivants ::

  • expériences défavorables de l’enfance,
  • blessures à la voiture,
  • chutes d’adultes plus âgés,
  • surdose d’opioïdes,
  • suicide,
  • armes à feu,
  • violence et autres.

Nous diffusons les découvertes de ces projets aux professionnels de la prévention des blessures, aux responsables politiques et aux législateurs, aux consommateurs et aux agences gouvernementales et non gouvernementales.

Le noyau de formation est activement engagé dans des activités éducatives aux niveaux de la maîtrise, du doctorat et du post-doctorat. Nous proposons une sélection de cours couvrant un large éventail de problèmes liés aux blessures et à la violence, des méthodes de blessures, un séminaire de recherche en cours et un certificat MPH de niveau master en Prévention des blessures et de la violence.

Le noyau de sensibilisation est engagé dans la diffusion de la science des blessures et des approches de prévention par le biais de multiples collaborations. Il s’agit notamment de créer une bibliothèque de podcasts, de parrainer des ateliers et des symposiums nationaux et régionaux, de travailler avec les professeurs et les partenaires pour diffuser les découvertes lors de réunions scientifiques nationales et internationales sur les blessures et la violence, et d’éduquer les politiques et les législateurs sur les conclusions pertinentes pour les projets de loi et les lois qui leur sont présentés.